Chez Ojie, rien n'est laissé au hasard. Les motifs de nos carrés et accessoires en soie sont tous imaginés et dessinés à la main par la créatrice Julia. Chaque carré de soie est précieusement imprimé et roulotté à la main à la française à Lyon, capitale de la soie en France. L'écrin qui protège votre carré de soie est lui aussi confectionné en France. Ojie soutient le savoir-faire et l’artisanat français. De la création du motif, en passant par l’impression, jusqu’au roulotté, tout est fait dans le respect des traditions.

Des motifs à ne plus savoir où donner de la tête

Le motif est obtenu par la répétition de dessins à rythme régulier. C'est la régularité du rythme qui donne au motif ce caractère indéfini, infini. Dans l'univers du textile et du design, il existe plusieurs sortes de motifs: le placé, le semi-placé, le all-over, etc. Qu'il soit géométrique, floral ou arabesque, le motif existe depuis des millénaires. Il est utilisé pour habiller, colorer, les tapisseries, les objets, les vêtements, etc. Le motif confère à celui qui le porte un caractère intemporel unique dû à son infinité. Trompe l'œil amusant, il est sujet aux interprétations depuis la nuit des temps, suscite la curiosité et invite à la discussion. C'est au début du XVIIème siècle que le motif tissé fait son apparition sur la soie. Qu'il soit tissé ou imprimé, le motif fait encore et toujours parler de lui.

« Le design d’un carré de soie Ojie est réalisé à partir d’un motif unique dessiné à la main et composé de différents éléments issus de l’imaginaire. Chaque élément a sa place, et un univers se dessine sous nos yeux. Il suffit de changer un trait, une couleur, et le carré prend alors une toute autre forme. C’est ce qui fait l’unicité du motif et de chacun de nos designs. Une fois le dessin effectué sur papier, le motif prend vie, animé par une palette de couleurs soigneusement définie. Des teintes toujours plus vibrantes les unes que les autres, pour un mariage parfait entre imaginaire et réalité. Tous nos designs racontent des histoires, interprétables à l’infinie. »

Nos soyeux lyonnais.

De la princesse Xi Ling Shi jusqu'à nos soyeux lyonnais, l'histoire de la soie a parcouru le monde et le temps avant d'être cette matière noble prisée des plus grandes maisons de la haute couture française. Initialement, la soie était réservée exclusivement à la famille impériale chinoise, mais très vite la France s'est emparée de cette matière noble grâce, dit-on, à Louis XI qui aurait fait construire la première production de soie en France, à Lyon. Afin de perpétuer cette tradition, tous nos carrés de soie Ojie sont délicatement confectionnés dans un atelier de soierie lyonnais dont le savoir-faire fait partie intégrante du patrimoine et de l’artisanat français.

« Et ce n'est que quand le cocon devient fil et que le fil devient soie que la danse peut commencer. Animé par ce tissage unique, les motifs valsent au rythme de la soie. Une douce musique qui fait vibrer nos pupilles et nos cœurs. »

La soie.

Avant d'être soie, le fil précieux produit par les vers, dit Bombyx, subit tout un procédé afin d'être préparé pour son futur usage. Tout d'abord, les fils sont moulinés c'est à dire tordus plusieurs fois entre eux dans le but d'obtenir une soie souple. La soie est ensuite décreusée, avant d'être teinte, puis tissée sur un métier qui entrelace fils de chaine et fils de trame, ce qui donne ces rainures obliques caractéristiques au twill de soie. Ce type de tissage permet une vibrance des couleurs uniques et propre au twill de soie. Sur cette toile vierge, nos designs vont être imprimés grâce à une technologie unique d’impression au jet d’encre. Cette technique permet une belle traversée des couleurs de part et d’autre du twill. En effet, le twill de soie utilisé mesure 14 mommes, ce qui est suffisamment épais pour donner tenue, souplesse et densité au carré de soie. Mais ce twill, apprécié par les connaisseurs, demande certaines connaissances pour pouvoir être teint de manière uniforme. L’atelier de soierie lyonnais avec lequel nous travaillons possède ce savoir-faire recherché et permet à nos designs d’être toujours plus vibrants sur soie.

Le roulotté main.

Afin de finaliser le rendu, le carré de soie est découpé à la main par une couturière expérimentée qui confectionne le roulotté main à la française. La couturière fait rouler du bout de ses doigts le bord du carré et coud au fil et à l’aiguille la finition du côté où est imprimé le design. Cette technique précieuse assure au carré un tombé délicat et structurant impressionnant même de loin.